Студопедия

Главная страница Случайная страница

КАТЕГОРИИ:

АвтомобилиАстрономияБиологияГеографияДом и садДругие языкиДругоеИнформатикаИсторияКультураЛитератураЛогикаМатематикаМедицинаМеталлургияМеханикаОбразованиеОхрана трудаПедагогикаПолитикаПравоПсихологияРелигияРиторикаСоциологияСпортСтроительствоТехнологияТуризмФизикаФилософияФинансыХимияЧерчениеЭкологияЭкономикаЭлектроника






ТЕКСТ 110




LA FORÊT DE FONTAINEBLEAU: BARBIZON

Le petit village de Barbizon est célèbre par le séjour qu 'v firent, entre
1850 et 1870, des peintres de grand talent, notamment Corot et J. -F. Millet.

C'est l'hiver qu'il convient d'habiter Barbizon afin d'en savourer le
charme rustique et forestier. Des odeurs de feuilles mortes, de
champignons, de bois qu'on brûle imprègnent si délicieusement l'air,
qu'on éprouve à les respirer1 une griserie voluptueuse dont on conserve
la nostalgie.
Un grand silence, que l'aigre trompette de la boulangère du
fond de sa carriole et la cloche du «tortillard»2 troublent, seules, à heure
fixe, s'étend sur le village. Des chiens aboient. Un mince brouillard
flotte par les allées où des silhouettes d'arbres et la découpure des vieux
toits font penser à Corot. Je me souviens des promenades qu'avec André
Billy nous accomplissions dans la forêt. Sentier Bleu, route de la
Solitude, chemin de la Belle-Marie, allée aux Vaches, roches d'Apre-
mont, les Boulinières, caverne des Brigands, tous ces lieux sont, pour
moi, peuplés de présences. On croyait voir le vent à la façon dont il
passait3 en écartant les branches.

Parfois une biche déboulait4 d'une pente, tournait court5 et
disparaissait en trois bonds. Des corbeaux tournoyaient au-dessus d'un
étang, d'une clairière et quand parfois la neige tombait et recouvrait le
pays, on avait l'illusion de vivre un de ces contes étranges qu'au temps
de notre enfance on nous avait lus sous la lampe comme une histoire où
les bêtes et les choses parlaient. Le cri des chats-huants nous en donnait
la preuve tant il éveillait d'échos dans la morne profondeur des bois.

Ainsi, de quelque endroit que l'on arrive6 à Barbizon, la villa des
Artistes et la vieille auberge Ganne signalent que les habitants du
village conservent la mémoire de ceux qui l'ont rendu célèbre. Cela ne
manque, pas d'agrément. D'anciennes granges, transformées en ateliers,
n'ont rien perdu de leur caractère. Dans la maison de Millet, le lit, le
chevalet du peintre, son humble table de bois, son fauteuil, plusieurs
sièges, un modèle de bateau entretiennent l'illusion de la vie. On vous
montre le banc de pierre sur lequel, chaque soir, l'artiste s'asseyait et


fumait sa bouffarde . Le gardien, que j'avais connu à Montmartre du
temps qu'il portait les cheveux longs et une cravate lavallière8, vendait
des cartes postales aux touristes et des reproductions, prétendues
artistiques, des Glaneuses et de L'Angélus9 (...)



«A propos de cette dernière toile que l'on admire au Louvre, savez-
vous, m'a confié récemment un expert, qu'elle n'est pas ou n'est plus de
Millet?

— Comment? Encore un faux?

— Je l'ai vue quand elle est revenue d'Amérique. Elle avait tant
souffeit qu'on hésitait à lui trouver un intérêt quelconque. La peinture
en était écaillée, craquelée. Les fonds'" avaient noirci. On a dû la
donner à un restaurateur1 ' qui l'a repeinte presque entièrement.

— - Quel scandale si on l'écrivait!

— Aussi n'en faites rien, dit il malicieusement. Trop de bourgeois
ne vous le pardonneraient pas.»

F.CARCO L'ami des peintres..

Примечания:

1. En les respirant, quand on les respire. 2. Разг. Поезд узкоколейки. 3. On croyait
voir le vent, parce qu'il écartait les branches à la façon d'un être vivant. 4. Неожиданно
появлялись, выскакивала. 5. Наречное прилагательное: внезапно. 6. Tournure
maiquant l'opposition et où quelque est adjectif: quel que soit l'endroit d'où l'on arrive.
7. Разг Толстую короткую |рубк>. 8. Галстук, завязанный большим бантом.
9. Известные картины французского художника Жана-Франсуа Милле. 10. Задний
план пейзажа. 11. Реставратор.

ГРАММАТИКА___________________________

СПОСОБЫ ВЫРАЖЕНИЯ ОБРАЗА ДЕЙСТВИЯ
(L'EXPRESSION DE LA MANIÈRE)



/. - С помощью союза "comme":

Agis СОММЕ MOI. «Ce travail est mal fait. Excusez-moi; je l'ai fait

/COMME J'AI PU.»

Il -- С помощью союза "sans que" ь subjonctif (или, если глаголы
главного и придаточного предложений относятся к одному подлежаще-
му, — с помощью союза "sans" + infinitif)

II entra doucement, SANS QU'ON L'ENTENDÎT.

Il entra SANS ÊTRE ENTENDU.


III. — С помощью деепричастия (в том случае, если оба глагола
относятся к одному подлежащему):

Les peintres travaillent souvent EN CHANTANT.

IV. — С помощью наречия образа действия; прилагательного со
словосочетаниями: d'une façon, d'une manière, d'un air;или существи-
тельного со словосочетаниями: à la manière de, comme, avec, sans,
conformément à.

N'en faites rien, dit-il MALICIEUSEMENT (D'UN AIR malicieux, avec MALICE).
Vous chantez COMME UN ROSSIGNOL.

N. В.: Иногда бывает сложно определить, что выражает данное слово-
сочетание: образ действия или сравнение.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Используйте для выражения образа действия союз comme с глаголом

в соответствующем времени: II peint ... son père (lui apprendre). — J'agirai ... vous
(m'expliquer). — Réponds clairement, ... tu (savoir le faire) d'habitude. — // n'est pas
habillé aujourd'hui... vous
(le voir) hier.

II) Используйте для выражения образа действия союзы sans que + subjonctif
présent
или sans + infinitif présent,в зависимости от того, к какому подлежащему
огносятся глаголы: // m'a répondu cela ... (et il ne riait pas). — // t'a répondu cela (et
tu n as pas protesté). —Vous n'avez qu'à vous en aller ... (et personne ne s'en
apercevra). — J'ai fait 800 kilomèttes en auto, (et je n'a pas lâché le volant). --
Sortez... (et ne répliquez pas). — II a agi ainsi .. (et ne l'a pas voulu). — 5a situation
a empiré
(et il ne l'a pas voulu). (Dans ceitaines de ces phrases, il y a rapport étroit entre
l'idée de manièreet celle d'opposition).

III)Используйте для выражения образа действия деепричастие,по только
там, где это возможно:II accourt (et il rit). — Il accourt (et je ris) — Elle raconta ses
malheurs
(et elle pleurait). —Elle raconta ses malheurs (et tout le monde pleurait). —
Les enfants s'enfuirent (et ils hurlaient de terreur).

IV) Используйте для выражения образа действия: наречие,образованное ог
прилагательного; существительноес предлогом; или соответствующее
словосочетание: Allez ... (lent). —Ici, il faut agir... (prudent). —Recevez-le ... (gentil)
[если Вы используете наречие, обратите внимание на его написание!].Tu l'as
t'raité ...
(un chien). — C'est un garçon muet. . (un poisson). — Un bon citoyen agira
toujours ...
(la loi) de son pays. — // s'est tire ... (adresse) de ce mauvais pas.
Pardonnez-lui, car il a fait cela ... (méchanceté). — Pendant qu'il te racontait celte
plaisante histoire, tu riais ...
(un bossu) [= dicton familier]. — Moins fort! Tu cries . .
(un sourd) [= dicton familier].


V) Объяснитеподробно значение выражения «à la façon dont il passait»
(конец первого абзаца текста для чтения) По модели данного предложения
соствьте другие фразы.

VI) Литературный комментарий.— Объясните значение и сфуктуру
подчеркнутых предложений

VII) Эссе:A propos du passage «on avait illusion ..», évoquezun de ces «contes
étianges», qui ont pu charmer votie jeunesse.



mylektsii.ru - Мои Лекции - 2015-2018 год. (0.01 сек.)Все материалы представленные на сайте исключительно с целью ознакомления читателями и не преследуют коммерческих целей или нарушение авторских прав Пожаловаться на материал